Tout ce qu’il faut savoir sur les eaux grises et les eaux noires

Publié le : 08 avril 20214 mins de lecture

Lorsque des amis discutent ensemble des déchets d’un bateau de plaisance, l’on entend souvent parler d’eaux grises, noires, usées… Existe-t-il différents types d’eaux usées sur un bateau ? Tout à fait, l’on distingue les eaux grises et les eaux noires. La gestion de ces déchets diffère selon la catégorie. Des astuces simples permettent de limiter l’impact écologique de ces eaux.

Qu’est-ce que les eaux grises ?

Les eaux grises sont les résidus d’eaux provenant du nettoyage du bateau habitable. On y trouve par exemple les eaux usées issues de la vaisselle. Le problème réside dans la présence de substances chimiques issues des produits d’entretien. Une fois déversées dans la mer, elles favorisent la multiplication des algues. De ce fait, cela crée un déséquilibre au niveau de l’écosystème marin.

La gestion des eaux grises et noires est soumise à une réglementation stricte. Il faut se renseigner sur la loi en vigueur surtout si l’on souhaite voyager dans plusieurs pays différents.

Qu’est-ce que les eaux noires ?

Les eaux noires sont les résidus d’eaux provenant des toilettes des bateaux. Le volume des eaux noires produites par jour par un bateau est d’une dizaine de litres. Le principal problème est le risque de contamination parasitaire. En effet, ces eaux sont des nids à bactéries et parasites en tout genre. Les personnes qui se baignent à proximité peuvent contracter des maladies.

C’est pourquoi la loi établit que les bateaux avec toilettes doivent s’équiper de dispositifs spéciaux pour le stockage et le traitement de ces eaux.

De plus, les eaux grises et noires ne peuvent pas être déversées dans un rayon de trois miles. Si ces eaux n’ont subi aucun traitement préalable, elles ne peuvent être rejetées qu’à plus de 12 000 marins de la terre.

Comment limiter l’impact écologique de ces eaux ?

Plusieurs astuces permettent de limiter l’impact écologique des eaux grises et noires :

Pour le lavage domestique, il faut privilégier les produits naturels comme le bicarbonate de soude. Il faut également choisir de préférence des produits de label biodégradable.

Autant que possible, il faut effectuer le maximum de nettoyage à terre.

De plus, il faut faire régulièrement l’entretien des dispositifs de stockage et de traitement des eaux noires.

Bien évidemment, il faut éviter de rejeter les eaux usées à proximité des côtes sous peine de se voir infliger une lourde amende.

Pour conclure, les eaux grises sont des eaux usées provenant du nettoyage ménager du bateau. Les eaux noires proviennent des toilettes. Ces eaux sont nocives pour l’environnement. C’est la raison pour laquelle une réglementation stricte a été mise en place. De préférence, il faut limiter au maximum l’utilisation d’eau sur un bateau.

Plan du site